Taille d’un érable du Japon : quand et comment le tailler ?

Comment tailler un érable du Japon ? Quand tailler un érable du Japon ? Quelles sont les différentes techniques de taille ? Quelles sont les maladies de l’érable et comment les éviter ? Quelles sont les contraintes d’entretien ? AlloJardin.com vous a rassemblé ce qu’il faut savoir pour aider votre érable à bien se développer.

Élagage de l’érable

L’élagage consiste à aérer la couronne de l’arbre : il faut ainsi commencer par éliminer les bois morts. Puis, selon la forme de l’érable, vous devez soit tailler les rameaux qui cassent l’harmonie de la couronne (érable de forme ovoïde), soit tailler les branches du cœur de l’arbre (érable de forme cépée).

erable du japon fleuri

Quand tailler un érable du Japon ?

L’érable du Japon possède une croissance lente. Aussi, il convient de ne pas le tailler trop fréquemment et trop intensément.

Généralement, on taille l’érable du Japon au mois de mars afin d’éliminer les rameaux qui dépérissent ainsi que les bois morts. Au mois de juin, vous procédez à une deuxième taille afin de réduire la longueur des rameaux. Si vous désirez retirer certaines branches de l’érable, patientez jusqu’au mois de novembre et ciblez uniquement les branches les plus basses.

Comment tailler un érable ?

Érable en cépée

Un arbre en cépée désigne un arbre dont la base du tronc se divise rapidement en plusieurs tiges qui servent de base au branchage. L’érable est souvent dans ce cas de figure. Cependant, pour obtenir une belle forme en cépée, un travail de taille est nécessaire dès le départ. Elle consiste à couper le jeune érable 30cm au-dessus du collet afin que de nouvelles branches apparaissent et donnent ainsi une belle forme en cépée. Chacune de ces branches doit ensuite être taillée pour qu’elles puissent prendre de l’épaisseur.

arbre erable du japon

Érable ovoïde

Une forme ovoïde désigne tout simplement une forme d’œuf. Ici, le but est d’avoir un tronc dégarni assez haut et surmonté par une couronne ovale. Le travail de taille consiste principalement à éliminer les branches basses et à couper la moitié des branches hautes.

Érable du Japon : bon à savoir

Présentation de l’érable du Japon

De la famille des Sapindacées l’érable du Japon (Acer Japonicum ou Acer Palmatum), mesure entre 1m et 10m de haut une fois arrivé à maturité. Il possède une végétation vivace et un feuillage caduc qui tend du jaune doré au rouge en fonction des variétés. Ses fleurs poussent en grappes et elles sont jaunes ou rouges pourpre. Bien qu’il ne soit pas comestible, le fruit de l’érable, la samare, est reconnaissable par sa forme en hélice.

erable japon orange

Selon sa croissance, son environnement et sa taille, l’érable du Japon a une forme qui peut être étalée, buissonnante, élancée ou tombante.

Il préfère une exposition mi-ombragée dans un sol acide qu’il soit humide ou drainé. Il s’adapte à la plupart des climats français (océanique, continental, semi-océanique et méditerranéen).

L’érable du Japon est particulièrement résistant face au froid, et il exige très peu d’entretien. Sa croissance est lente et son besoin en eau est moyen.

Quelles sont les variétés de l’érable ?

L’érable du Japon se divise en 9 variétés souvent reconnaissables à la couleur de leur feuillage :

  • L’érable Orange Dream est une variété dont le feuillage tend vers le jaune-orangé au moment du printemps, puis vers le jaune-vert lorsqu’arrive l’été, et vers le rouge-orangé en automne. Ses fleurs sont de couleur pourpre. Ses branches latérales sont généralement retombantes, tandis que son port est érigé. Très résistant, il s’adapte aux températures négatives jusqu’à -20°C.
  • L’érable Aureum se caractérise par un feuillage jaune doré la plupart de l’année. Son port est arrondi et il apprécie un emplacement ombragé ou semi-ombragé. Également très résistant, il s’adapte lui aussi à des températures négatives jusqu’à -20°C.
  • L’érable Viridis possède un feuillage assez fin plutôt vert, mais avec quelques reflets rouge-orangés. Ses fleurs sont jaunes, mais ses samares sont rouges. Il possède un port à la fois compact et étale. Lui aussi peut résister jusqu’à -20°C.
  • L’érable Seiryu possède un feuillage assez proche du Viridis, mais qui passe du vert à l’orange, puis au rouge en fonction de la saison. Ses fleurs sont de couleur pourpre. Il possède un port ramifié avec des branches latérales dressées. Il apprécie les endroits ombragés ou semi-ombragés.
  • L’érable Bloodgood possède un feuillage pourpre foncé. Plus proche de l’arbuste, il mesure rarement plus de 2m de haut et il possède un port étalé. Contrairement à beaucoup d’autres variétés d’érable, il apprécie le soleil.
  • L’érable Fire Glow se caractérise par un feuillage rouge-bordeaux qui devient rouge-orangé. Son port est compact et il est capable de résister à des températures négatives jusqu’à -20°C.
  • L’érable Shaina possède un feuillage pourpre clair qui devient rouge vif. Son port est étalé et il résiste très bien au froid.
  • L’érable Dissectum Garnet se reconnait à son feuillage fin et découpé de couleur rouge. Il possède un port étalé et retombant. Lui aussi résiste jusqu’à -20°C.
  • L’érable Butterfly possède un feuillage vert et crème. Son port est élancé et il résiste très bien au froid.
  • L’érable Taylor est reconnaissable à son feuillage rose clair maintenu par des branches dressées. Il est capable de résister à des températures négatives jusqu’à -20°C.

erable du japon

Maladie de l’érable

Bien qu’il s’agisse d’un arbre particulièrement résistant, l’érable n’est pas épargné par certaines maladies et certains parasites.

Parmi les maladies les plus fréquentes touchant l’érable, on retrouve la verticilliose qui se caractérise par un jaunissement des feuilles qui vont finir par tomber. Cette maladie se développe plus particulièrement quand le sol est humide et insuffisamment drainé.

Il peut aussi être victime des taches noires provoquées par des champignons et notamment lorsque le sol est trop lourd et trop humide.

Autre maladie fongicide, le pourridié touche également les érables. Du côté des parasites, on retrouve principalement les cochenilles et les chenilles défoliatrices.

arbre erable

Erable du Japon : facile d’entretien

L’érable n’exige pas un entretien trop compliqué. Toutefois, certaines précautions doivent être respectées pour que l’érable puisse croître de façon optimale.

Assurez-vous qu’il ne manque pas d’eau, car sinon ses feuilles ont rapidement tendance à sécher. Mais à l’inverse, un excès d’eau n’est pas bénéfique, car il favorise l’apparition de certaines maladies.

L’érable apprécie souvent les sols acides. Il est possible d’acidifier le sol en déposant des écorces de pins et de la paille au pied de l’érable.

Vous n’avez pas vraiment à vous soucier du climat, puisque l’érable est un arbre particulièrement résistant face aux températures négatives. La plupart des variétés sont capables de résister jusqu’à -20°C. Par contre, en cas de forte chaleur, n’hésitez pas à brumiser les feuilles de l’érable.


Taille Érable du Japon : Quand et Comment le Tailler ?
3.8 / 5 (5 votes)