Refaire son gazon : Quel est le Prix Pelouse au m2 ?

Refaire sa Pelouse : Quel est le Prix Gazon au m2 ?
4 / 5 (135 votes)
Quel est le prix pour refaire sa pelouse ? Comment réussir la préparation de son terrain pour planter le gazon ? Quel est le prix du gazon au m2 par type de gazon (gazon à semer, gazon en rouleau ou gazon synthétique) ? Quelles sont les étapes à respecter pour réussir à planter son gazon ? Faire ou refaire son gazon fait partie des tâches de tout jardinier amateur.

Parure de base d’un jardin, la pelouse est à la fois le revêtement de sol et la toile de fond du décor paysager. En fonction de sa localisation, du temps ou des moyens qu’on pourra lui consacrer, la pelouse peut être à la fois un lieu de détente, un simple décor, un terrain de jeux… Une pelouse toute simple, autour d’une maison, et c’est tout le cadre de vie qui se retrouve d’un seul coup métamorphosé. Dans ce guide complet, l’équipe d’AlloJardin.com vous donne toutes les informations nécessaires pour vous aider à établir un budget pour faire ou refaire votre pelouse, seul ou avec l’aide d’un jardinier.

Tarif préparation de terrain d’un gazon

Étapes pour la préparation du terrain

Cette opération est absolument capitale. Pour que votre gazon se développe correctement, le sol sur lequel il est implanté doit lui permettre de développer son système racinaire, de boire, et de s’alimenter en éléments fertilisants. Ce sont les conditions de base à la réussite de votre future pelouse.

Pour mener à bout ce travail de création de pelouse ou de réfection de pelouse, il faut ensuite réaliser certaines opérations :

  • Niveler et décompacter le sol.
  • Vérifier que la couche de terre végétale ait au moins 30 cm d’épaisseur et que le sous sol soit bien perméable.
  • Amender le sol selon sa nature et pensez à épandre un engrais de fond (si nécessaire).
  • Travailler le sol, le débarrasser d’éventuelles racines ou autres déchets qui trainent.
  • Anticiper en fonction d’autres éléments extérieurs : enfouir les câbles électriques (éclairage du jardin), les canalisations d’eau (arrosage automatique), installer un bassin préfabriqué, creuser l’emplacement d’une pièce d’eau…
  • Passer le rouleau à gazon (si la surface est trop moelleuse).
  • Aplanir dans le but d’éviter les creux ou les bosses (une semaine avant les semis).
  • Ça y est, votre sol est prêt à recevoir les graines!

Préparation de l’engazonnement: tarif avec un jardinier

Vous pouvez très bien réaliser vous même le travail de préparation de l’engazonnement. Ce travail n’est pas très onéreux. Il ne vous en coûtera que beaucoup de temps et de patience (vous êtes dépendants de la météo pour pouvoir avancer dans votre travail). Si vous n’avez ni le temps, ni la patience, ni l’énergie de réaliser vous-même la préparation de l’engazonnement, vous pouvez faire appel à un jardinier. Dans ce cas, vous vous posez peut-être la question de savoir combien cela va-t-il vous coûter ?

Le tarif pour la préparation de l’engazonnement varie en fonction des critères suivants :

  • la taille de votre terrain : le tarif est toujours proposé au m2, donc plus votre terrain est grand, plus vite grimpera la facture.
  • l’état de votre terrain : si votre terrain nécessite peu de travaux de préparation avant l’engazonnement, la réalisation de votre pelouse sera plus facile. En revanche, s’il faut consacrer beaucoup de temps à désherber, à retirer d’anciennes racines, à réparer un terrain accidenté etc… le coût augmentera forcément, compte tenu du temps passé et de la pénibilité des travaux.

Le tarif d’un jardinier au m2 varie entre 1,5€ et 2€ pour ce type de travaux. Si vous disposez d’un jardin important, de 200 m2 par exemple, le tarif de réalisation d’une pelouse s’élèvera entre 200 et 400€ (sous réserve que votre terrain soit en bon état).

Gazon à semer : Prix au m2 par type de gazon

Gazon à semer : comment planter son gazon ?

Pour faire pousser votre gazon, il est essentiel de suivre certaines étapes clés :

  • Choisir la meilleure saison : Quand faut-il semer du gazon ? Sauf obligation, il faut proscrire le semis d’été qui nécessite trop d’eau pour que la pelouse prenne racine. Ainsi, il est recommandé de débuter avant l’été (de mi-mars à mi-juin) pour les régions avec un hiver rigoureux ou dans le cas de terrains avec des terres lourdes. Il est aussi possible de semer après l’été (de mi-août à début octobre) car la terre est plus chaude, l’air plus humide et le soleil ne brûle plus le sol. La germination sera rapide. On estime qu’une nouvelle pelouse doit avoir au moins six semaines pour pouvoir résister à l’hiver.
  • Règle importante : les semis par grand vent, très forte chaleur ou par temps de pluie sont à éviter.
  • Mélanger le sac de gazon : le mieux est de le verser dans un seau et de re-brasser les graines afin de garder la composition homogène. Concernant le dosage, comptez environ 30 à 50 grammes au m2.
  • Avant de commencer, délimiter les massifs en traçant un petit sillon au sol. En effet, les graines seront répandues assez drues au fond de cette rigole et recouvertes de terre. Ce sillon vous permettra de voir la partie engazonnée.
  • Semer à la volée, assez près du sol et régulièrement ; pour arriver à semer le plus régulièrement possible, il est judicieux de tracer sur le terrain des couloirs de 1 à 2 mètres de largeur et de faire des croisés.
  • Enfouir la semence avec un léger coup de râteau.
  • Dernière opération : passer le rouleau sur la surface semée afin de mettre les graines en contact avec la terre et permettre une levée plus régulière.

Gazon à semer : les différents types de gazon

En faisant attention au choix du mélange de graines en fonction de la région et du climat du terrain à engazonner, chacun est capable de réussir à faire une pelouse. Différents mélanges, à base de graminées ornementales, sont réalisés et permettent de résoudre pratiquement tous les problèmes. Chacun de ces mélanges ou espèces possède ses propres spécificités : croissance lente ou rapide, résistance à la sécheresse, au piétinement, à l’ombre, aspect fin ou grossier ou encore nuance dans les couleurs du vert.

Gazon à semer : choix de la semence

Pour faire un choix de semence, il faut déjà se poser la question du type de gazon que vous souhaitez avoir et du temps que vous pouvez et souhaitez y consacrer.

  • La pelouse écrin (gazon d’ornement), pour le plaisir des yeux. C’est, sans doute, le plus beau, mais aussi le plus difficile à obtenir, car il demande une attention maximum. Pour obtenir ce gazon du plus bel effet il faut choisir des espèces où l’aspect esthétique prévaut avec des feuilles très fines et très denses. Dans le commerce, vous trouverez ce gazon sous forme de mélanges portant l’appellation gazon d’ornement ou gazon anglais. N’implantez ce gazon que si vous êtes certain de pouvoir y consacrer l’essentiel de vos loisirs.
  • Le gazon plaisir, est une pelouse sur laquelle on peut s’étendre ou se promener, c’est le gazon de monsieur tout le monde. Pour l’installer, choisissez un mélange rustique ou gazon d’agrément composé de ray grass anglais (il s’agit d’une espèce qui pousse et couvre très vite le sol et qui contient des fétuques ainsi que du paturin des prés).
  • Le gazon sport, si vous avez, par exemple, des enfants qui aiment jouer sur le gazon. Le gazon de type sport supporte sans problème les parties de ballon et résiste aussi au piétinement. Composé de ray grass anglais pour moitié et de pâturin des prés, il est commercialisé sous l’appellation sport.

Le conseil de l’équipe AlloJardin : il est préférable de semer un ensemble de plusieurs espèces. De cette façon, si l’une d’entre elles venait à disparaître pour une raison quelconque, les autres la remplaceraient très vite. Pour autant, évitez les mélanges de plus de 4 ou 5 espèces.

N’hésitez pas à comparer les étiquettes pour trouver le mélange qui conviendra le mieux à votre pelouse. Tout mélange de gazon doit avoir une étiquette où doit figurer la destination du mélange (pour espaces verts, détente, rustique ou sport…), le nom des espèces entrant dans la composition du mélange, le pourcentage en poids, le numéro de référence du lot, le poids et la date de fermeture de l’emballage. Méfiez vous des boites ou sachets ne comportant pas ces mentions car vous risquez d’avoir des surprises lors de la levée des graines, des coloris différents, des graines qui ne germent pas etc…

Les meilleures espèces composant les différentes formules

Pour récapituler, voici les meilleures espèces :

  • les fétuques, résistant bien à la sècheresse. Ils sont à la base de tous les bons mélanges à croissance lente et réussissent partout.
  • les agrostis, qui réussissent dans tous les sols. Les agrostis sont à croissance lente et exigent beaucoup d’eau.
  • les pâturins, celui des prés résiste bien à la sécheresse, celui des bois au piétinement. Les pâturins donnent au gazon sa densité au niveau des racines.

Avec ou sans ray grass ?

Le mélange “avec” permet un engazonnement rapide et s’oppose donc au développement des mauvaises herbes. Mais il disparaît en deux ou trois ans lorsque les autres espèces se sont bien installées. Le meilleur est le ray grass anglais, demandant peu de soins et peu sensible au piétinement. Le mélange “sans” est plus cher et ne comprend que des espèces à croissance lente, plus fines et de très longue durée.

On se rend compte que le choix de la semence est très important. Il doit convenir à l’utilisation que vous faites de la pelouse et être adapté à votre climat. On s’aperçoit qu’il ne faut pas acheter à la légère, mais plutôt préférer les conseils d’un spécialiste en magasin ou d’un jardinier.

Prix gazon à semer au m2

Refaire sa pelouse, oui mais à quel prix ? Le prix au m2 de pelouse (hors pose par un jardinier) varie en fonction du type de gazon à semer :

  • Gazon rustique : 0,25-0,30€ par m2
  • Gazon sport : 0,22 à 0,26€ par m2
  • Gazon anglais : 0,40 à 0,50€ par m2

Prix gazon à semer au m2 : tarif avec un jardinier

Pour faire poser votre gazon par un jardinier professionnel, il faut compter en moyenne 6 à 8€ par mètre carré pour la pose de votre gazon. Vous obtiendrez le budget nécessaire à la réalisation votre pelouse par un professionnel en y ajoutant le prix du gazon à semer en plus.

Gazon à semer : quel entretien prévoir ?

Votre gazon est semé, recouvert, roulé : félicitation! Le soin suivant à apporter sera l’arrosage, pour provoquer une germination rapide. N’arrosez pas dans la journée, mais préférez le soir ou le matin de bonne heure (pour éviter une évaporation trop rapide). La formule est la suivante “ni trop, ni trop peu”. L’eau ne doit pas ruisseler ou stagner en surface. Et, au contraire, si trop peu arrosé, le dessèchement risque d’être trop rapide. Il ne reste ensuite plus qu’à attendre que les graines germent. Cela peut prendre entre 8 jours et 2/3 semaines.

Passer le rouleau lorsque le gazon a 5cm de hauteur (afin de fixer les plantes et favoriser l’enracinement). Lorsque le gazon atteint environ 10cm de hauteur, vous pouvez envisager la première tonte. Des mauvaises herbes devancent les autres espèces ? Évitez les désherbants sélectifs, déconseillés sur les jeunes gazons. Privilégiez l’arrachage à la main des mauvaises herbes envahissantes.

Pour avoir une idée du tarif d’un jardinier pour l’entretien de pelouse, consulter le guide tarif jardinier.

Gazon en rouleau : Prix au m2

Gazon en rouleau : les étapes de pose

Le placage est un moyen simple, rapide et efficace pour l’obtention immédiate d’une pelouse. Il s’agit de poser sur le sol des plaques de gazon pré germé ou des rouleaux. La possibilité de sa mise en place hors saison de pousse en fait un choix intéressant pour de nombreuses personnes. Seuls les meilleures graminées sont utilisées, totalement dépourvues de mauvaises herbes.

Voici les principales étapes à effectuer avant, pendant et après la mise en place des rouleaux :

  • Préparer le terrain, sans mauvaises herbes et bien drainer
  • Alléger le sol en faisant un apport de tourbe ou de sable (ce qui permettra à l’eau de ne pas stagner et favorisera l’aération des racines).
  • Incorporer de l’engrais complet : indispensable pour installer les racines.
  • Niveler puis tasser le sol au rouleau.
  • Arroser le sol, de façon à l’humidifier sur une dizaine de cm.
  • Poser les rouleaux bord à bord sans se chevaucher. Dès la fin de la pose, on passe le rouleau à gazon afin de faire adhérer.
  • Arroser copieusement après la pose

Il sera possible de marcher dessus une semaine plus tard. Pendant 15 jours ensuite l’arrosage sera très important pour assurer une humidification en profondeur. Pendant ce laps de temps, on procèdera à un épandage d’engrais. Par la suite, l’entretien est le même que celui d’un gazon traditionnel.

Gazon en rouleau : les types de gazon

On retrouve le même type de gazon que le gazon à semer (Ray Grass, Pâturin des Prés…). Les dimensions standard d’un gazon en rouleau sont de 1,25 x 2,40 pour une surface de 3m2. 

Gazon en rouleau : prix au m2

Pour établir un budget pour l’achat de votre gazon en rouleau, prévoyez un budget compris entre 4€ et 11€/m2. Ajoutez à cela en moyenne 6 à 8€ par mètre carré pour la pose de votre gazon par un professionnel.

Gazon en rouleau : un entretien classique

Pendant 15 jours, l’arrosage est très important. Il assure une humidification en profondeur. Pendant ce laps de temps, on procède à un épandage d’engrais. Dès que le gazon résiste correctement à l’arrachement, il sera possible de le tondre pour la première fois. Par la suite, l’entretien sera similaire à celui d’un gazon traditionnel.

Gazon synthétique : Prix au m2

Gazon synthétique : la pose

Le gazon synthétique ne nécessite aucune pousse et aucun entretien. D’ailleurs, le gazon synthétique peut être posé sur n’importe quelle surface. En revanche, le gazon synthétique offre des inconvénients non négligeables.

Le gazon synthétique craint la chaleur. Il est donc inadapté à recevoir un barbecue et peut également fondre au contact d’une cigarette. D’autre part, le gazon synthétique peut aussi geler en hiver (dans ce cas il faut à tout prix éviter de le piétiner sous peine de casser les brins). Par ailleurs, le gazon synthétique ayant tendance à se mouler parfaitement sur son support, il faudra vous assurer que le sol ne présente pas de crevasses ou de parcelles trop meubles

Quand faut-il utiliser le gazon synthétique ? On conseille généralement d’installer du gazon synthétique lorsque les autres solutions de gazon ont échoué pour votre jardin.

Gazon synthétique : les différents types de gazon

Désormais, le gazon synthétique a un rendu aussi naturel qu’un “vrai gazon” avec des avantages non négligeables :
aucun entretien, vert tout au long de l’année et adapté à l’extérieur et à l’intérieur.

Il existe deux types de gazon synthétique :

  • Le gazon synthétique moquette : 100% polypropylène, c’est un gazon d’aspect ras, adapté pour les surfaces dures (terrasses, balcons…). Il est aussi très prisé comme revêtement de sol pour les manifestations événementielles.
  • Le gazon imitation herbe : à l’aspect très naturel, ce gazon très résistant est l’atout déco des jardins, des terrasses et des balcons.

Prix pose gazon synthétique au m2

Le prix gazon artificiel varie entre 15 et 15€ par m2. Il est possible de trouver du gazon artificiel à pris cassés dans les magasins de bricolage ou de jardinage (comptez alors moins de 7€ par m2). Si vous souhaitez poser un gazon synthétique de très bonne qualité, les prix peuvent monter jusqu’à 60€ par m2. A vous de vous renseigner sur les différents modèles et de profiter des bonnes affaires sur Internet.

Gazon synthétique : faut-il l’entretenir ?

Même si le gazon synthétique n’est pas aussi contraignant qu’un gazon naturel, il a parfois besoin d’un entretien petit entretien rapide. Par exemple pour éliminer les poussières, les traces de boue ou tout autre tâche, il est possible d’utiliser un simple jet d’eau. De temps en temps, il peut aussi être bon de redresser les brins d’herbe aplatis à l’aide d’un balai-brosse.

Refaire sa pelouse avec un jardinier

Pour obtenir cet effet de tapis vert et accéder à un décor minimal et durable, il est préférable de se poser les bonnes questions avant de se lancer. Faire ou refaire sa pelouse prend du temps et de l’énergie. Alors faut-il le faire soi même ou le faire réaliser par un professionnel ? Il arrive souvent qu’en raison d’un mauvais choix de gazon ou d’une mauvaise préparation du terrain, la pelouse ne ressemble pas vraiment à l’objectif initial.

Le jardinier apporte un savoir faire méticuleux dans la création de pelouse. Il sera à même de s’occuper de la préparation du sol, d’éviter une zone sèche ou trop humide, de vous aider dans le choix des semences et du type de gazon. Payer un jardinier aujourd’hui pour éviter de prendre le risque de devoir tout recommencer dans quelques mois. L’intérêt de passer par un jardinier pour refaire votre pelouse est un choix pratique et judicieux. C’est un investissement long-terme pour gagner du temps et être certain d’avoir une belle pelouse.

Refaire sa pelouse, mais pas à n’importe quel prix. Comparez les offres de jardiniers autour de votre ville pour avoir une idée du budget. Faites une demande gratuite de devis en ligne, cela vous permettra d’économiser beaucoup de temps.

N’oubliez pas qu’une pelouse ne sera belle que si vous l’entretenez régulièrement. Quel que soit le type de gazon semé, vous devrez toujours y apporter un minimum de soins. Le gazon qui pousse tout seul, que l’on ne tond pas qui vit de l’humidité et de l’air du temps, ça n’existe pas.