Tondeuse à gazon thermique : quelle tondeuse thermique choisir en 2021 ?

Quelle est la meilleure tondeuse thermique sur le marché ? Faut-il plutôt acheter une tondeuse thermique ou une tondeuse à gazon electrique ? Pour quelle superficie de jardin ? Quel modèle choisir entre la tondeuse a gazon poussée, tractée et autoportée ? Quel est le prix moyen d’une tondeuse thermique ?

Comment bien choisir sa tondeuse à gazon thermique ? A partir de quelle surface faut-il acheter un tracteur tondeuse ? L’équipe d’AlloJardin.com vous donne les clés pour bien choisir la tondeuse thermique la mieux adaptée à votre jardin.

Tondeuse thermique : propulsion poussée, autotractée, autoportée

Fonctionnement de la tondeuse thermique

La tondeuse fait habituellement partie principaux outils de jardinage. On distingue généralement 2 types de tondeuse : les tondeuses manuelles et les tondeuses motorisées. Ces dernières peuvent être motorisées avec deux types d’énergies différentes : la tondeuse électrique ou la tondeuse thermique (ou tondeuse à essence).

Une tondeuse thermique est tout simplement une tondeuse à essence, c’est-à-dire l’un des modèles les plus répandus. L’essence en tant que carburant est indispensable pour faire fonctionner la machine. Elle est totalement autonome, dans le sens où elle ne nécessite pas d’être branchée à une prise. Autrement dit, elle n’a aucun fil qui vient gêner sa manipulation, comme c’est le cas avec les tondeuses électriques filaires.

La tondeuse thermique convient parfaitement pour les moyens et les grands terrains, lorsque la surface à tondre dépasse les 200 m². Pour les terrains inférieurs à 200 m², il est plus pratique et économique de choisir une tondeuse électrique ou une tondeuse à main.

Tondeuse thermique poussée

Avant que n’apparaisse la tondeuse thermique tractée, seuls les modèles poussés étaient disponibles sur le marché. Comme son nom l’indique, la tondeuse thermique poussée se compose d’un manche sur lequel on pousse pour faire avancer la machine, pendant que son hélice ventrale tourne et tond l’herbe. Sur les grands terrains, son utilisation est plus fatigante. Encore davantage lorsque le jardin est en pente. Par contre, son principal avantage par rapport au modèle tracté, c’est qu’elle est moins chère.

Toutefois, la différence de prix est de plus en plus minime, et aujourd’hui, la plupart des tondeuses thermiques sont tractées.

La tondeuse à gazon thermique tractée ou autotractée

La tondeuse tractée, également appelée tondeuse autotractée, à la même forme qu’un modèle poussé, à la différence près que le manche inclut une poignée permettant de faire avancer la tondeuse. Ainsi, quand le jardinier maintient la poignée, la tondeuse avance, et il suffit de relâcher la poignée pour qu’elle s’arrête (à ne pas confondre avec la tondeuse autoportée, qui prend la forme d’un petit tracteur tondeuse sur lequel est assis l’utilisateur et qui se conduit).

La tondeuse tractée peut être thermique ou électrique. Dans tous les cas, elle permet de réduire les efforts et de gagner en rapidité. Son poids ne se ressent plus quand on utilise la poignée pour la faire avancer.

Elle est quasi indispensable pour les moyens et les grands terrains, pour les surfaces pentues, et pour les personnes plus âgées. Le modèle tracté est donc devenu le standard au niveau des tondeuses motorisées. A noter que le surplus de consommation de carburant lorsque la poignée est activée est vraiment infime.

La tondeuse gazon thermique autoportée ou tracteur tondeuse

Principalement connue sous le nom de tracteur tondeuse, la tondeuse autoportée prend la forme d’un engin à 4 roues équipé d’une hélice ventrale (parfois accompagnées d’autres hélices), d’un siège et d’un volant.

Encore plus que pour les autres modèles de tondeuses, il existe une très grande variété de tondeuses auto portées, selon la largeur et la hauteur de coupe. Toujours thermique, la tondeuse autoportée est spécialement adaptée aux grands terrains d’une superficie supérieure à 800 m². Pour ces grands terrains, elle permet de tondre nettement plus rapidement et plus facilement.

  • Par contre, ce type de tondeuse est logiquement plus onéreux. Il faut compter un prix d’au moins 1000 € et même de plus de 1500 € pour un modèle de qualité.

Pourquoi choisir une tondeuse thermique ?

Bien choisir sa tondeuse

Afin de choisir la meilleure tondeuse thermique, vous devez prendre en considération les éléments suivants :

  • La puissance de la tondeuse: elle s’exprime Watts (W). Il est conseillé d’opter pour un modèle d’au moins 2000 W pour les grands terrains. Les principales marques de moteurs thermiques sont Honda, Briggs et Stratton. Un moteur de type OHV avec des soupapes en tête est suffisant pour un usage domestique.
  • La coupe: choisissez une largeur et une hauteur de coupe adaptée à votre terrain et à la hauteur de gazon désiré. Si seulement quelques tondeuses thermiques proposent de régler la largeur, quasiment tous les modèles offrent un réglage de la hauteur.
  • Le démarrage: deux solutions s’offrent à vous : le démarrage classique à l’aide d’une poignée qu’il faut tirer et le démarrage électrique où il suffit d’appuyer sur un bouton. Ce dernier est plus confortable, mais également plus cher, alors que le démarrage classique n’est finalement pas si gênant.

Avantages et inconvénients de la tondeuse thermique

Les principaux avantages de la tondeuse thermique sont sa puissance et son autonomie. En effet, une tondeuse thermique est plus puissante qu’un modèle électrique, ce qui facilite grandement le travail pour un grand terrain. Quant à son autonomie, la tondeuse thermique n’est pas reliée à un fil qu’on doit brancher à une prise, rendant la manipulation nettement plus confortable.

Au niveau des inconvénients, il faut souligner que la tondeuse thermique est plus onéreuse en frais d’utilisation puisqu’elle nécessite de l’essence pour fonctionner. Elle est également plus chère à l’achat. Par ailleurs, la tondeuse thermique est relativement encombrante. De même, il s’agit d’une machine bruyante. Aussi dans certaines communes il est interdit d’utiliser ce genre de tondeuse le dimanche après une certaine heure. Notez également qu’elle est polluante puisqu’elle émet des gaz. Nous vous invitons à choisir un modèle à essence alkylée, beaucoup moins nocive pour la santé, car elle produit moins de vapeur d’essence. Dans tous les cas, il est conseillé de porter un masque lorsqu’on utilise une tondeuse à essence.

Caractéristiques des tondeuses thermiques

Largeur de coupe

Pour choisir la bonne largeur de coupe, il faut prendre en compte la superficie du terrain, la fréquence de tonte, et le nombre et la forme des obstacles à contourner. Les plus petites largeurs de coupe oscillent entre 25 cm et 40 cm et conviennent pour les petits terrains. Pour les terrains de moyenne et grande taille allant jusqu’à 1500 m², il convient de choisir une largeur de coupe située entre 41 cm et 48 cm. Enfin, pour les plus grands terrains, vous pouvez choisir une tondeuse thermique de 51 cm à 53 cm, voir pour une tondeuse autoportée avec une largeur de coupe supérieure à 70 cm.

Démarrage tondeuse

Comme nous l’avons déjà souligné précédemment, il existe deux systèmes de démarrage pour une tondeuse thermique : classique ou électrique. Le premier consiste à tirer une poignée reliée par une corde au moteur. S’il demande plus d’effort, ce geste a l’avantage d’être plus sécurisé pour les enfants. De plus, une tondeuse avec ce système de démarrage coûte moins cher. Le démarrage électrique est plus confortable, puisqu’il suffit d’appuyer sur un bouton ou de tourner une clé. Plus cher, il faut également penser à recharger la batterie lorsque la tondeuse n’a pas été utilisée pendant une longue période.

Système de tonte

On trouve différents systèmes de tonte et plus précisément, différentes formes d’éjection de l’herbe tondue :

  • Éjection classique: l’herbe coupée est éjectée soit sur le côté (éjection latérale), soit derrière la tondeuse (éjection arrière). L’herbe coupée reste alors par petits blocs sur le gazon tondu.
  • Éjection classique avec bac de ramassage: ce système fonctionnement uniquement avec une éjection arrière. Le bac est soit en plastique, soit en toile. Ce dernier a l’avantage d’avoir une capacité supérieure puisqu’il gonfle, et d’être moins encombrant lorsqu’il faut le ranger. Par contre, il est plus difficile à nettoyer. Dans tous les cas, le bac permet d’accueillir l’herbe coupée afin qu’elle ne se dépose pas sur le gazon. L’inconvénient est qu’il faut le vider plusieurs fois lorsque le terrain est grand.
  • Le mulching: en plus d’être coupée, l’herbe va être broyée afin de la transformer en de fins résidus qui pourront être dispersés sur le gazon de façon quasi invisible. Cependant, quand l’herbe est trop humide et trop haute, le mulching devient moins efficace.

Autres options

En plus des éléments que nous avons évoqués jusqu’ici d’autres options peuvent entrer en jeu dans le choix d’une tondeuse thermique. Certaines tondeuses thermiques tractées autoportées proposent un variateur de vitesse, qui permet de régler la vitesse à laquelle progresse la tondeuse. Très pratique lorsqu’on veut atteindre un point précis ou lorsqu’il s’agit d’une retouche de tonte. De même, il existe certains modèles avec un guidon pouvant être réglé en hauteur et/ou pouvant se replier lorsqu’on désire ranger la tondeuse. Enfin, un pare-chocs avant peut se révéler très pratique afin de protéger la tondeuse et pour éviter qu’elle ne déborde sur certaines surfaces.

Tondeuse à gazon thermique ou tondeuse électrique ?

Chacun de ces deux modèles à ses avantages et ses inconvénients. A partir de 700-800 m² de superficie, la tondeuse thermique est vivement conseillée. Elle nécessite plus d’entretien, elle est plus polluante et plus bruyante, mais pour les grands terrains sa puissance et son autonomie font la différence.

Pour un terrain d’une superficie inférieure à 700 m², la tondeuse électrique est suffisante. Son plus gros défaut est son fil qui peut être gênant. Toutefois, il existe des modèles sans fil, mais qui sont plus onéreux et nécessitent de recharger la batterie avant chaque utilisation.

Pour les plus petits jardins, le robot tondeuse peut être une option très intéressante.

Meilleures marques de tondeuse thermique

Vous pouvez toujours faire confiance à une marque inconnue pour le choix d’une tondeuse thermique, mais elle risque de tomber en panne plus fréquemment, d’avoir des pièces qui s’usent plus rapidement et qui sont moins évidentes à trouver lorsqu’il faut les remplacer.

De plus, les grandes marques ont aussi l’avantage d’être souvent plus performantes, plus fonctionnelles et d’offrir une garantie plus intéressante. Au final, elles offrent un meilleur rapport qualité/prix sur le long terme et comme la tondeuse n’est pas quelque chose que l’on est censé changer chaque année, mieux vaut cibler un modèle de qualité.

  • Voici une liste non exhaustive des principales marques de tondeuses thermiques : Al-Ko, Alpina, Black & Decker, Bosch, Castlegarden, Dolmar, Einhell, Gardeo, Greatland, Grizzly, Güde, Honda, Hyundai, Makita, Marina, McCulloch, MTD.

Consommation tondeuse thermique

La consommation d’une tondeuse thermique dépend de :

  • sa cylindrée
  • de sa puissance
  • des performances globales de son moteur.

La cylindrée varie d’un modèle à un autre et selon le type de tondeuse thermique. Pour une tondeuse poussée, le choix se situe en général entre 130 cm3 et 170 cm3. Pour un modèle tracté, comptez une cylindrée entre 150 cm3 et 190 cm3. Enfin, pour une tondeuse autoportée, la cylindrée peut varier de 300 cm3 à 650 cm3.

  • En moyenne la consommation varie entre 0,7 L et 1,2 L par heure de tonte.

Tondeuse thermique : conseils d’achat

Le premier réflexe pour acheter une tondeuse est de se rendre dans un magasin de bricolage, dans une jardinerie ou dans une grande surface. Pourtant, pour profiter d’un prix plus avantageux tout en bénéficiant d’un service de qualité et d’une garantie identique, il est plus intéressant d’effectuer son achat directement sur internet.