Entretien Gazon : comment réussir l’entretien pelouse facilement ?

Comment bien entretenir sa pelouse ? Comment faire pour avoir une belle pelouse ? Comment faire pour avoir une pelouse dense ? Quel est le meilleur engrais pour le gazon ? Quel est le tarif de l’entretien pelouse avec un jardinier ? L’entretien gazon nécessite de connaître certains éléments afin d’être certain de ne pas laisser la pelouse s’abîmer inutilement. AlloJardin.com vous donner des conseils pratiques et faciles pour être certain de bien réussir l’entretien pelouse : que ce soit de la scarification, au désherbage, en passant par la fertilisation, l’arrosage ou le roulage, vous saurez tout pour conserver votre pelouse en bon état.

Entretien pelouse : gazon bien entretenu

La pelouse est un espace qui peut servir de lieu de jeux pour les enfants, d’ornement, ou d’espace de détente. La pelouse n’exige pas forcément un entretien éprouvant. Toutefois, pour qu’elle soit bien verte et bien drue, un minimum d’entretien est nécessaire. Le risque étant d’avoir un gazon parsemé de mauvaises herbes, d’espaces dénudés, et une couleur tendant vers le jaune.

Comme n’importe quel végétal, l’herbe a besoin à la fois d’eau et de soleil pour bien se développer. La nature du sol joue aussi un rôle important dans son développement. L’entretien consiste également à enlever les mauvaises herbes et à tondre le gazon. Une pelouse bien taillée et homogène est plus jolie et plus agréable qu’un gazon éparpillé et mal entretenu.

Si vous n’avez pas le temps ni l’énergie de vous occuper pleinement des tâches d’entretien de votre gazon, n’hésitez pas à recourir à un jardinier. Le guide des tarifs du jardinier est disponible sur AlloJardin.

Scarification pelouse

Avec le temps, une couche de résidus de végétaux se développe à la surface du gazon. Cette couche est essentiellement composée de mauvaises herbes, de feuilles mortes, des racines des herbes qui se sont emmêlées, des herbes tondues non ramassées. On appelle cette couche le feutrage. Le problème de ce feutrage c’est qu’il a tendance à augmenter l’imperméabilité entre le gazon et le sol. De ce fait, les racines de la pelouse sont moins bien alimentées en eau et en nutriments. Peu à peu, le gazon perd de sa vivacité. De plus, cette couche relativement imperméable est donc humide, ce qui a pour effet de favoriser le développement de la mousse. Sans intervention, celle-ci va peu à peu empêcher la pelouse de respirer.

La scarification sert justement à enlever cette couche de feutrage. Elle vient griffer les végétaux formant la couche pour pouvoir ensuite les ramasser. Grâce à la scarification, on fait respirer la terre et la pelouse, on lutte contre le développement des mousses et on favorise un gazon en bonne santé et bien homogène.

Il est recommandé de sacrifier sa pelouse deux fois par an. Une première fois au printemps, environ 2 jours après la première tonte. Une seconde fois en automne. Il ne faut pas procéder à cette opération trop souvent au risque d’abîmer le gazon. On peut effectuer la scarification à l’aide d’un râteau, mais il existe un outil spécialement conçu pour cet effet : le scarificateur.

Un ou deux jours avant de commencer la scarification il est conseillé de tondre sa pelouse à faible hauteur. Ensuite, il faut procéder à la scarification en passes croisées. Il ne reste plus qu’à ramasser les végétaux scarifiés. Finalement, n’hésitez pas à replanter du gazon dans les zones dégarnies.

Désherbage

Le désherbage est l’action qui consiste à retirer les mauvaises herbes présentes sur le terrain, que ce soit sur la pelouse, sur une allée ou ailleurs. Le but étant bien évidemment d’obtenir un jardin plus harmonieux, plus propre, mais également en meilleure santé puisque les mauvaises herbes peuvent gêner le développement des plantes cultivées et de la pelouse.

Il existe différentes méthodes de désherbage :

  • Manuel : à la main en s’aidant d’un outil comme un couteau désherbeur.
  • Mécanique : à l’aide d’un scarificateur (à réserver plutôt pour le désherbage de la pelouse).
  • Thermique : en utilisant un désherbeur thermique fonctionnant au gaz ou à l’électricité et qui produit un choc thermique afin de détruire les mauvaises herbes.
  • Chimique : à l’aide d’un désherbant pulvérisé (solution non écologique qui laisse des traces dans le sol).

Fertilisation : nourrir le gazon

Pour pousser et rester en bonne santé, la pelouse a besoin de se nourrir comme n’importe quel être vivant. Sa nourriture provient essentiellement des nutriments présents dans la terre et qu’elle vient récupérer à l’aide de ses racines. Cependant, ces nutriments n’apparaissent pas comme par magie. La richesse de la terre, mais aussi les conditions climatiques et la nature environnante jouent un rôle important. Il arrive que le gazon manque de nutriments. Auquel cas sa croissance est ralentie, la pelouse est moins vivace et dégarnie à de nombreux endroits. On a beau replanter du gazon, cela ne change rien. Ce qu’il faut alors c’est fertiliser la pelouse, autrement dit lui apporter de quoi se nourrir.

L’engrais est la meilleure méthode. On trouve dans le commerce de l’engrais spécialement conçu pour le gazon et qui contient généralement des nutriments comme du potassium, de l’azote ou du phosphore. Nous conseillons d’opter pour un engrais à libération lente. De ce fait, vous avez besoin d’en appliquer qu’une à deux fois par an, de préférence au début du printemps et en automne, et à chaque fois sur un sol humide. Attention à bien respecter le dosage indiqué sur le produit.

Arrosage de la pelouse

Comme n’importe quel végétal, la pelouse a besoin d’eau. Elle est vitale à son développement. Si vous vivez dans une région où la pluie est relativement fréquente, hormis quelques jours ou semaines en été, vous n’avez pas vraiment besoin d’arroser votre pelouse. Par contre, dans une région plus sèche, l’arrosage peut être nécessaire de nombreuses fois dans l’année et pas uniquement en été.

Il faut savoir que la pelouse est constituée à 70 %. Autrement dit, une herbe qui n’a pas d’eau se dessèche et meurt. Toutefois, il est déconseillé d’arroser trop souvent sa pelouse, car cela gêne le développement des racines. Il vaut mieux arroser plus occasionnellement, mais en plus grosse quantité.

Pensez également à ne pas arroser à n’importe quel moment de la journée en fonction de la saison, pour favoriser la bonne infiltration de l’eau dans le sol :

  • Printemps : arroser de préférence le matin
  • Été : le soir
  • Automne : le soir
  • Hiver : souvent pas nécessaire

En fonction des dimensions de votre pelouse, vous pouvez utiliser un tuyau d’arrosage ou mettre en place un système d’arrosage automatique si votre terrain est grand.

Tonte du gazon

La tonte du gazon représente la grosse partie de l’entretien d’un gazon. En effet, non tondu, un gazon peut atteindre plusieurs dizaines de centimètres de haut, voire plus. Ce n’est pas vraiment sa vocation. Aussi, il est indispensable de le tondre. S’il n’est souvent pas nécessaire de tondre le gazon en hiver du fait du manque de soleil, à partir du printemps, le gazon croit nettement plus. Il est alors conseillé de tondre une fois par semaine sa pelouse au printemps et en automne et un peu moins en été.

Et si vous désirez avoir un gazon d’ornement impeccable, à l’anglaise, c’est-à-dire tondu à ras, deux tontes par semaine deviennent nécessaires. La tonte permet non seulement de maintenir le gazon harmonieux, mais il favorise également la bonne santé du gazon et sa vivacité. En fonction de la taille du terrain, il existe différentes machines pour tondre une pelouse : tondeuse thermique, tondeuse électrique, tracteur tondeuse, tondeuse manuelle, robot tondeuse…

Roulage

Encore peu répandu en France, le roulage du gazon consiste tout simplement à passer sur la pelouse avec un rouleau. Ce procédé est très pratiqué chez nos voisins britanniques.

Le roulage a plusieurs avantages :

  • Esthétique : pour obtenir un gazon parfait esthétiquement, le roulage permet d’obtenir de belles bandes.
  • Encourager l’enracinement de l’herbe : permet de bien aplatir le gazon contre le sol et de favoriser le développement de ses racines.
  • Un terrain bien plat : une pelouse plus harmonieuse.
  • Renforcer le gazon : suppression des poches d’air qui se sont développées suite au gel et au dégel.

Nous conseillons de rouler le gazon au moment de la plantation, mais également au début du printemps quand les dernières gelées sont passées. Ensuite, une fois la dernière tonte de l’année passée en automne, un dernier coup de rouleau permet bien encrer le gazon dans le sol avant l’hiver.

Entretien Pelouse : Comment réussir l’Entretien Gazon facilement ?
4.2 / 5 (11 votes)